Akhal-Teke Magazine

Akhal-Teke Magazine

Akhal-téké et endurance

De quelques idées reçues sur l'akhal-téké et l'endurance

J'entends des choses très étranges à propos de cette race que je défends… Je commencerais donc par là ! Récemment, j'ai eu l'occasion d'abord une conversation avec des cavaliers d'endurance, persuadés que l'akhal n'apporterait rien à la discipline, parce que, je cite « les akhal-tékés ont une morphologie plutôt bien adaptée pour l'endurance (finesse et grandeur) mais que leur problème majeur est le manque de résistance dans les dessous, c'est-à-dire les tissus : cartilage, tendons, etc.». Cette idée n'est fondée sur aucune observation scientifique, voire sur aucune observation du tout, sinon celle de la quasi absence de l'akhal-téké en endurance. Rappelons que la race compte très peu de sujet (4000 dans le monde entier !) et qu'ils sont seulement 200 en France. Les quelques chevaux que je connais n'ont pas plus de problèmes que les autres dans les tissus du dessous. Je ne sais même pas d'où peut sortir une telle idée reçue !
De fil en aiguille, je me retrouve aussi à discuter des tissus musculaires avec des éleveurs d'akhal-téké anonymes et grincheux. Ils déplorent que l'akhal soit élevé pour le show et ait perdu ses qualités de tissus, en particulier ses fibres lentes, essentielle pour l'endurance. Le responsable serait notamment le Pur-Sang Anglais, qui a été introduit dans le gene pool assez régulièrement pour augmenter la vitesse de l'akhal-téké sur courte distance (rappelons qu'il y a 200 juments turkmènes dans les "fondateurs" de la race Pur-Sang Anglais!). Là encore, aucune étude sérieuse n'est à notre disposition en France en tout cas. Les études disponibles montrent en revanche que les différences de répartition des différentes fibres musculaires entre races font de l'Arabe et du Pur-Sang Anglais des races sœurs :


                    Fibre lente %    Intermédiaires %    Fibres rapides
Quater horse           7                    48                          45
Pur-Sang Anglais    12                   51                          37
Arabe                    14                   48                          38
Poney                    23                   40                          37


A mon avis, mais j'aimerai beaucoup celles de scientifiques travaillant sur le sujet, si cette répartition est donnée à la naissance, le fait qu'un cheval soit endurant ou rapide dépend dans une large mesure de l'entraînement qu'il va recevoir. Le patrimoine génétique n'est qu'un potentiel.
En endurance, le problème de la stabilité émotionnelle du cheval est considérable. Il ne suffit pas d'avoir un cheval rapide et endurant, il faut aussi que ce cheval soit émotionnellement stable. C'est sans doute à ce niveau que l'Arabe supplante allègrement le Pur-Sang Anglais. Pour ce qui est de l'akhal-téké, je dirai que ça dépend essentiellement des sujets et que j'ai observé une grande variation dans les types de mental de cette race, certains sujets s'apparentant au Pur-Sang Anglais, d'autres ayant au contraire un mental très stable.

En 2006 en France, on a dénombré 14 particpants Akhal tékés dans cette discipline : 4 d'entre eux ont participé à des courses de niveau national et un hongre de 11 ans, Mazan appartenant s'est classé 6e dans une épreuve internationale CEI*** (140 km) à Bonifacio. Si on ramène ça en pourcentage, on peut dire que ce sont des résultats très satisfaisants.


Sandrine Vadel

Sandrine a quatre chevaux, ce qui lui permet de relativiser ses impressions, et elle a en plus fréquenté d'autres races dans son parcours équestre.

SANDRINE VADEL, née en 1984, est propriétaire de plusieurs akhal-téké qu'elle sort en endurance. Elle a commencé le cheval à l'age de 7 ans. et n'a jamais interrompu la pratique de l'équitation, poursuivant même sa scolarité en sport étude, ce qui lui a permis d'approfondir sa passion : « Ma discipline favorite au début était le complet, mais par la suite je suis passée à l'endurance. J'ai eu l'occasion de découvrir l'endurance lorsque j'étais en sport étude, ou on nous avait proposé de participer à une épreuve de 20 km. Ca m'a plu tout de suite, même si j'ai commencé à m'y mettre plus sérieusement quelques années plus tard. »
Sandrine a découvert l'akhal téké dans des livres, vers l'age de 9-10 ans, et cette race l'a séduite. Le documentaire A la rencontre du cheval d'or (tourné avec Bartabas) a confirmé cette attirance. Un premier achat, puis d'autres… La famille Vadel possède aujourd'hui quatre akhal-téké : 2 hongres, et de 2 juments.
 
MAZAN : lignée ARAB, par Ajan 2 et Mistika par Kizil,
Mazan est le chouchou de la maison. Il est très très gentil, attachant, et d'une intelligence redoutable. C'est également mon cheval de tête pour les compétitions, étant de loin le plus qualifié. Il est mon "maître d'école" en endurance car il a commencé sous la selle de Jacques Donzelli, expérimenté dans la discipline.
Le palmarès de Mazan est assez long, son cardio navigue aux environs de 36 et 40. Voici quelques uns de ses résultats en 2009.

04/10/2009   Vitteaux                   Chpnt R Amateur 1    90km       S. Vadel       5/9
19/04/2009   Châtillon s. Seine      Chpnt R Amateur 2    60km       S. Vadel       2/4
 



BEDOVAIA : lignée GELICHIKLI, par Dargan et Depel par Padishah 9
Bédovaia est notre "lady". C'est une jeune jument (5 ans) grande, assez fine, toute en délicatesse. Elle est très gentille, mais reste compliquée au travail. Elle est pleine de bonne volonté, exemplaire sur ses courses d'endurance, mais reste très "speed" dans la tête. On espère qu'à force de faire ses courses, elle prendra de l'expérience, et sera plus zen. Avec 311 Euros de gains, Bedovaia est l'espoir de l'écurie. Elle a participé à la course inter régional jeune chevaux 4 ans, 20 km, en 2008, lors du week end organisé pour les championnats du monde jeunes chevaux 7 et 8 ans, à Compiègne. Elle est arrivée première sur toutes ses courses. Son cardio est toujours un peu élevé, car c'est une jument qui stresse très facilement, donc elle est souvent entre 48 et 54 en compétition.



DJOBULGA : lignée GELICHIKLI, par Schiallazar et Elabuga par Amelit 12
Djobulga est une jument de petite taille et gentille. C'est avec elle que nous comptons reprendre l'élevage d'akhal téké l'année prochaine. Elle est actuellement notre seule poulinière akhal-téké. Son cardio tourne entre 38 et 40.
 

 
A la question « Quelles sont pour toi les qualités et les défauts principaux de l'akhal-téké pour l'endurance ? Sandrine Vadel répond : « De manière générale, je trouve les akhal-tékés très agréables à monter, ce ne sont pas des fous furieux, ils sont studieux, souvent volontaires.
Comme qualités principales : leur confort, leurs allures, leur classe de galop, et un pied particulièrement sûr dans tous types de terrains.
Comme points faibles : par rapport aux courses que j'ai faites, je trouve qu'ils ne sont pas toujours à l'aise dans les courses où il y a beaucoup de dénivelés. Grimper le dénivelé, ils le font, mais quand il s'agit de maintenir une vitesse de course, je pense qu'ils ne sont pas au mieux dans ce type de terrain.
Je n'ai jamais eu de problèmes particuliers à l'entraînement ou en course, parfois une boiterie à cause d'une atteinte malgré les protections. »

Si je peux y mettre mon grain de sel, je pense que le problème des courses de dénivelé se traîte à la base... L'idéal est d'emmener les jeunes chevaux en haute altitude pour développer leurs capacités sanguines et de les entraîner sur des dénivelées importantes et au pas. Sandrine habite peut-être un coin pas très approprié lui aussi... Toujours est-il que son travail méritait d'être cité en exemple. Les promenades sur les salons, c'est sympa, mais s'il n'y a que ça, l'akhal-téké restera un cheval poster et ça, ça ne nous intéresse pas...


Les résultats de Noëlle Schon, au Luxembourg

Noëlle aime galoper, alors elle fait de l'endurance, sans prétention précise-t-elle. Ca lui réussit plutôt bien, à elle et à ses chevaux... Voici leurs résultats depuis 2005


JOSCHIK

50% akhal-téké, 50% Terski














Année

Pays

Lieu

Distance (km)

Classement

Vitesse (km/h)









2005

Belgique

Hour

30

19

?


2005

Belgique

Etalle

29

19

?


2005

Belgique

St. Jacques

30

16

?


2005

Belgique

Baileux

28

3

12


2005

Belgique

Oteppe

30

16

?


2005

Belgique

Neupré

54

6

11,74


2006

Belgique

Etalle

54

7

13,06


2007

Luxembourg

Schweich

46

4

12,96


2007

Belgique

Etalle

60

?

?


2007

Belgique

Mont-le-Soie

60

3

14,69


2007

Belgique

Tessenderlo

60

3

15


2008

Belgique

Mont-le-Soie

60

2

14,94


2009

Belgique

Etalle

60

3

15


2009

Allemagne

Roderath (1. Eifel-Distanz)

80

1

13,07


2010

Belgique

Mont-le-Soie

60

4

15


2010

Allemagne

Reuth (Am Schwarzen Mann)

82

1

13,78

Best condition

2010

Luxembourg

Schweich

80

13

13,79











TOTAL km:

903










GUNESHLI












Année

Pays

Lieu

Distance (km)

Classement

Vitesse (km/h)







2009

Belgique

Spa

30

7

12,68

2009

Belgique

Recht

40

12

11,43

2009

Allemagne

Münstermaifeld (Maifelddistanz)

39

LK1

11,53

2010

Allemagne

Forellenhofdistanz

36

LK2

12,27

2011

Belgique

Spa

40

15

12,9

2011

Belgique

Etalle

60

16

13,5









TOTAL km

245








25/10/2009
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres